ASTM News

21
Fév

Témoignage de Pieca Levy : "Le rôle des bénévoles à l'ASTM est fondamental"

Pieca Levy s’engage depuis 2001 à l’ASTM en tant que bénévole dans le groupe projets Amérique latine. Elle suit les activités du Mouvement des Communautés Populaires, organisation partenaire de l’ASTM au Brésil depuis 1987. Après une formation en gestion de cycle de projet et cadre logique organisée par le Cercle des ONG, elle part en 2003 pour sa première mission de suivi au Brésil. C’est le début d’une longue collaboration. Nous avons parlé avec Pieca Levy de son engagement en tant que bénévole à l’ASTM.
Pourquoi as-tu décidé de devenir bénévole à l’ASTM ?
J’ai été invitée par des amis engagés en tant que bénévoles à l’époque. J’ai choisi l’ASTM plutôt qu’une autre ONG parce qu’à l’ASTM le rôle des bénévoles est fondamental dans tout le processus de la gestion du projet de solidarité. Le bénévole participe activement depuis l’analyse d’un projet présenté par un partenaire, jusqu’à l’exécution, le suivi et encore l’évaluation permanente. Le bénévole à l’ASTM voit respecté son droit de vote et peut ainsi exercer son pouvoir de décision au sein du groupe. Franchement, je connais peu d’organisations qui travaillent de cette façon.

Malgré des progrès économiques indéniables et des actions renforcées dans le domaine social ces dernières années, le Brésil demeure un pays marqué par la pauvreté et les inégalités.


Tu travailles plus spécifiquement sur le Brésil ? As-tu une affinité pour ce pays ?
Oui, le Brésil est ma terre natale, j’y ai vécu jusqu’à l’âge de 28 ans. En le quittant en 1987, au moment justement où il vivait la transition entre la dictature militaire et la tant rêvée démocratie, un sentiment de responsabilité s’est installé en moi. Cette responsabilité est à l’origine de mon engagement. Non seulement le fait de parler la langue, mais aussi la connaissance de la réalité actuelle et du passé historique du pays, facilitent le travail sur le terrain.  
Après 15 années de bénévolat, ma motivation reste intacte: contribuer au développement de mon pays natal, le Brésil, par des actions de solidarité menées depuis mon pays d’adoption.
Tu reviens de mission du Brésil. Peux-tu nous parler du partenaire que l’ASTM soutient ?
Notre partenaire de longue date au Brésil est MCP –  Mouvement des Communautés Populaires, par le biais de son instance juridique, l’Association d’Appui aux Communautés Populaires – ANACOP. Il s’agit d’un mouvement social présent dans plus de 40 villes/villages situés dans 14 états du Brésil. MCP travaille directement avec les populations démunies en créant des Communautés Populaires tant dans les quartiers urbains défavorisés que dans les villages ruraux à l’intérieur du pays.
L’objectif est de créer un réseau de solidarité afin de faire face aux problèmes majeurs auxquels se trouve confrontée la population pauvre du pays. MCP ne ménage pas d’efforts pour encadrer des jeunes en les éloignant de la marginalité et des drogues en les aidant à s’organiser pour assurer la survie collective, visant une société plus juste et plus humaine.

Visite à la petite entreprise de confection de sacs créée par un groupe MCP.


Qu’est-ce que tu ressens lorsque tu es sur le terrain ?
Je ressens une grande communion avec les principes et valeurs prônés par MCP, surtout la solidarité, la démocratie participative, les droits humains et l’exercice de la citoyenneté. Notre partenariat consiste non seulement en un apport financier, mais également en une participation active dans les réflexions permanentes, un accompagnement lors des moments charnières du Mouvement. Il est évident que MCP a beaucoup évolué depuis le début du partenariat et nous avons toujours accompagné cette évolution avec un œil à la fois critique (car c’est notre rôle) et fort admiratif.
As-tu pu observer une évolution dans la situation des bénéficiaires ?
Le premier projet soutenu par l’ASTM date de 1987 ; nous en sommes actuellement à notre 11ème projet. Personnellement, je les suis depuis 2003. De différents montants et envergures, ces projets ont pu aider MCP dans le renforcement de leur structure organisationnelle, la construction des infrastructures afin de faciliter la réalisation de leurs activités, la formation professionnelle des jeunes, entre autres actions qui ont joué un rôle important dans cette évolution palpable.
MCP (Movimento das Comunidades Populares)
Créé par des communautés issues de l’exode rural, MCP a choisi l’organisation communautaire pour répondre aux problèmes économiques et sociaux qui se posent aux populations des périphéries urbaines. Face à de multiples défis (se nourrir, se loger, trouver un emploi, résister aux violences, aux drogues, aux gangs…), les militants issus du syndicalisme rural ont su progressivement concevoir et mettre en œuvre un véritable modèle de développement communautaire qui fait maintenant école. Sur base des valeurs humaines de solidarité et de démocratie participative, MCP cherche à impliquer la population des quartiers défavorisés dans la recherche de solutions aux problèmes liés à la pauvreté en créant en même temps un réseau de solidarité et d’entraide. Le projet triennal (2014-2017) soutenu par l’ASTM s’appuie sur la consolidation réussie de 39 communautés organisées de manière effective pour viser une expansion de 30 % du nombre des communautés. ASTM soutient l’organisation depuis 1987.

Vous faites un don à : Action Solidarité Tiers Monde

Combien souhaitez vous donner ?
€10 €25 €50
Souhaitez-vous faire un don permanent? Je souhaiterais faire un Don(s)
Combien de fois souhaitez vous répéter le paiement (celui-ci inclus)*
Prénom*
Nom de famille*
Email *
Téléphone
Adresse
Note
en chargement ...